Êtes-vous prêt
pour devenir riche ?

Recevez votre test
GRATUIT !
  • Femme
    Homme


GRATUIT
Cadeau de
Bienvenue !


I-Calories

Pour calculer les calories des aliments de chaque repas


     
    
TÉLÉCHARGER



À qui est destinée votre méthode ?


À tous ceux qui pensent qu’ils sont bloqués dans leur évolution financière.

Ceux qui sont au chômage et qui ne parviennent pas à décrocher un emploi. Ceux qui travaillent et pensent qu’ils ne toucheront jamais plus que leur salaire.
Ceux qui pensent que la fortune, ce n’est pas pour eux, parce qu’ils font partie de la classe ouvrière, ou d’une famille défavorisée.
Ceux qui pensent que pour gagner plus, il faut travailler plus.
Ceux qui n’ont jamais cherché à évoluer parce qu’ils se pensent incapables.
Ceux qui cherchent à évoluer, mais qui ne savent pas comment faire.


Pourquoi le programme coûte 150 euros ?

C’est la question qui revient le plus souvent.

J’ai longtemps réfléchi au prix du programme. Il se trouve que j’ai travaillé à l’élaboration de cette méthode pendant quatre ans avec des « clients » qui ne payaient pas. L’engagement était rare. Parce qu’ils ne donnaient rien, ils ne s’investissaient pas. Pour certains, j’ai mis en place un système de « don revolving », ils déposaient 60 euros par séances qu’ils pouvaient récupérer la semaine suivante, selon qu’ils avaient progressé ou pas (eux seuls déterminaient leur progression). À ce moment-là seulement, l’engagement était véritable et les résultats concrets.
D’après moi, 150 euros, ce n’est pas assez cher, surtout pour un programme qui dure 55 jours, que j’ai mis quatre ans à élaborer, plus de 5 mois à écrire et pour lequel une équipe travaille d’arrache pied, mais c’est symbolique.
Engager 150 euros dans une méthode est un acte volontaire, qui permet de déterminer la motivation des gens.
De plus, dépenser 150 euros dans une méthode qui en fera gagner des milliers de fois plus, ça ne représente rien du tout.


À quoi correspondent les 44 chapitres, concrètement ?

Ce sont des documents au format pdf, de plusieurs pages chacun. Au total, cela représente près de 350 pages A4. Si c’était un livre qu’on achète en librairie, il ferait plus de 450 pages.


Chacun des chapitres contient deux parties :
- La partie réflexion : On se fixe sur un sujet qu’on essaie de comprendre, ça va de « Quelle est l’influence de nos éducateurs dans notre rapport à l’argent ? », mais aussi, « Quels sont les systèmes qui permettent de démultiplier un chiffre d’affaires ? » ou « Comment trouver le métier pour lequel on est fait ? »
- La partie action : Ce sont souvent des exercices qui permettent d’aller chercher un blocage, d’autres qui permettent de nous reconnecter au plaisir de recevoir, ou encore des exercices plus terre-à-terre qui permettent de préparer une réflexion sur le financement d’un projet ou réfléchir au moyen de plus sûr d’avoir une promotion.


Le site de paiement en ligne est-il sécurisé ?

Oui, c’est celui de la banque LCL, leader du paiement sécurisé en ligne.



Pourquoi le paiement en ligne est au nom de soyezheureux.com ?

Parce que c’est le nom du site qui regroupe tous les programmes dont je suis l'auteur (riche-et-heureux.com, belle-et-mince.com, heureux-en-couple.com, formation-reussitepro.com)



Pourquoi l’adresse de soyezheureux.com correspond-elle à une boîte postale ?

Parce que je suis auteur et par conséquent, je n’ai pas de bureau à part mon domicile. Je tiens à séparer mes activités professionnelles de ma vie privée.

Pendant près de quatre ans, j’ai reçu des dizaines de personnes à mon domicile, notamment pour traiter des problèmes de couples, de poids et d’argent. Il arrivait que certaines d’entre elles, ou d’autres qui avaient entendu parler de mon programme, se présentent, désespérées et soucieuses, parfois colériques ou alcoolisées, devant ma femme et mes enfants alors que je n’étais pas là. J’ai donc préféré renoncer à donner mon adresse personnelle. Je suis sûr que vous me comprenez. De plus, le site Internet ne nécessite aucun contact autre que les mails, il n’est donc pas nécessaire d’avoir une adresse postale réelle. Si j’avais fait appel à une société de domiciliation, j’aurais une adresse « rassurante », mais pas vraie pour autant.
Je sais que certaines personnes sont dérangées par ce choix, mais lorsque je leur demande ce qu’elles feraient à ma place, aucune ne répond « Laisse n’importe qui débarquer chez toi ». Les clients ont accès à des infirmations bien plus réconfortantes dans les mentions légales, je compte sur ces informations pour qu’ils m’accordent leur confiance.


Quelle est la garantie de devenir plus riche grâce à votre programme ?

Tout dépend de l'application que vous y mettrez.

Mon programme est basé sur l’adage : « Donne un poisson à un homme, il mangera un jour. Apprends lui à pêcher, il mangera toute sa vie ».
À travers ce programme, je divulgue tout ce que je sais qui m’a permis, à moi comme à d’autres, de m’enrichir. Tous ceux qui mettent à profit ces connaissances, qui appliquent les systèmes et savent remettre en question leurs croyances sur l’argent et les gens riches, ceux-là réussissent, c’est certain. Ceux qui pensent que les centaines de pages du programme sont des foutaises ne réussiront jamais, c’est aussi une certitude.
Avant de lancer ce programme, je l’ai longuement testé. J’ai étudié le parcours et l’attitude de nombreux hommes d’affaires et de stars. J’ai côtoyé et travaillé avec un homme très riche, patron de nombreuses entreprises. À ses côtés, j’ai agi comme une éponge, je me suis nourri de tous ses principes, j’ai noté tout ce qu’il disait, reçu humblement tous ses encouragements, enregistré fermement tous ses conseils, et compris grâce à ses réprimandes, tout ce qu’il ne fallait pas faire. De ces expériences, je suis sorti grandi et plus confiant. Parallèlement, j’ai réglé avec un psy tous les différends que j’avais avec l’argent et compris tous les blocages qui peuvent fermer le robinet de l’abondance. Une dizaine de personnes se sont prêtées aux jeux des questions-réponses pendant plusieurs mois, ce qui m’a permis de globaliser ma méthode et m’assurer que tout le monde puisse en tirer le meilleur et progresser aussi vite que possible.

Il n’y a pas de raison pour que les trois cents pages du programme ne vous apportent aucune aide, elles sont faites dans le but unique de vous enrichir.


Combien je vais gagner et en combien de temps ?

C’est impossible à déterminer, je ne garantis pas un montant, mais une méthode. Lorsque vous aurez trouvé le verrou qui vous empêche de progresser, lorsque vous l’aurez remplacé par une immense confiance, et que vous vous mettrez à appliquer les principes de démultiplication des revenus, vous gagnerez plus. Si vous ne creusez pas, que vous ne grandissez pas et que vous n’appliquez pas, vous ne gagnerez pas. C’est aussi simple que ça.


Le programme est illustré par de nombreux exemples, de gens qui ont appliqué ces méthodes et démultiplié leur chiffre d’affaires. Pourquoi ce ne serait pas votre cas ?


Pouvez-vous aider ceux qui gagnent déjà bien leur vie ?

Bien entendu, s’ils se sentent bloqués dans leur évolution.

Imaginer qu’on ne touchera jamais plus de 500 ou 4000 euros par mois, c’est la même chose, tout est lié au blocage.
Ma méthode est conçue pour faire sauter toutes les pensées qui créent la conscience de pauvreté ou le sentiment d’être limité.


Quelle est la différence entre un livre et votre programme sur Internet ?

Il y a des dizaines de livres qui conseillent magnifiquement leurs lecteurs sur les différentes façons de réussir. J’en ai lu moi-même un grand nombre, et j’en cite quelques-uns dans le programme, mais tous ces livres ont un défaut, qu’on appelle « l’effet feu de paille ». En les lisant, on adhère à toutes les idées, les concepts nous apparaissent lumineux, la découverte est sensationnelle... puis on ferme le livre et tout est derrière nous.

Je pense que, pour qu’une méthode fonctionne, il faut l’appliquer, c’est l’expérience qui permet de savoir comment gagner de l’argent, pas les théories. J’ai été manager dans une des plus grandes sociétés d’Europe, mes équipes m’ont entendu répéter mille fois les mêmes principes, mais seuls ceux qui ont essayé de mettre mes conseils en actions ont compris mon discours et ont démultiplié leurs résultats. Les autres connaissent la théorie par cœur, mais n’en ont jamais récolté de fruits.
C’est ce qui différencie cette méthode de n’importe quel livre, chaque jour, le lecteur met en application des actions simples, réfléchis à certains concepts, considère ce qu’il vit sous un angle nouveau et finalement, transforme son quotidien et sa relation aux autres. Il accepte l’argent plus facilement, se réconcilie avec lui-même, se donne plus de valeur et agit autrement. Au final, il récolte de plus en plus, tout en développant l’estime de soi et la confiance.


Comment être sûr que vous n’êtes pas membre d’une secte ?

Le libre-arbitre est le point central de cette méthode.

Il faut toujours confronter vos pensées et les miennes, toujours. Lorsque vous sentez que vous êtes trop facilement d’accord, il faut réveiller les résistances. Ce sont ces résistances qui vous aideront parce que ce sont elles qui déterminent votre chemin. Prenons un exemple : Si vous rencontrez quelqu’un que vous ne connaissez pas et qui vous demande de le suivre, afin de vous montrer quelque chose d’incroyable, vous avez trois solutions :
- Soit vous déclinez l’invitation et vous retournez à la sécurité totale,
- Soit vous le suivez benoîtement, au risque de tomber dans n’importe quel piège,
- Soit vous le suivez en posant un pied après l’autre, et en vous donnant la possibilité à tout moment de renoncer.
La première et la deuxième solution ne vous feront jamais progresser dans la vie.
La troisième demande du courage, mais vous garantit de ne pas vous laisser embarquer par n’importe quel gogo.
Aussi, je ne tiens pas à faire des échanges de mails parce que cette façon de faire nous familiariserait au point de ne plus remettre ma parole en question. C’est pourtant capital. Il faut contrer mes réflexions avec vos résistances.
Lorsque l’homme d’affaires avec qui j’ai travaillé m’a reproché de ne pas savoir travailler en équipe, je me suis braqué, j’ai voulu lui donner tort et j’ai aussitôt mis une équipe sur pied pour m’accompagner sur un dossier, ce fut un fiasco total. C’est à ce moment seulement que je me suis rendu compte qu’il avait raison et que j’ai reconsidéré ma façon de faire, puis appris à travailler en groupe, choisir mes collaborateurs et partager les tâches. Si j’avais été d’accord avec lui aujourd’hui, je serais toujours en train de ramer.

Le deuxième point c’est l’ouverture aux autres. Toutes les méthodes qui isolent sont des méthodes dangereuses. Pour moi, il est capital de se mélanger aux autres, de travailler les notions de non jugement, d’acceptation et de pardon. Jamais l’autre ne sera la raison de votre manque, quel qu’il soit. En prenant vos responsabilités et en assumant vos remises en question, sans pour autant accuser qui que ce soit, vous êtes plus libre et considérez ceux qui vous entourent avec plus de sagesse et de bienveillance, c’est le discours inverse de celui des sectes.

Enfin, le troisième point c’est que plus vous avancez dans le programme et moins vous aurez besoin de moi. Le but est bien de prendre confiance en vous et découvrir toutes les capacités que vous avez de devenir riches, de passer à l’action et de réussir.

Cette question de la secte revient souvent et j’en suis très heureux, cela signifie que les gens ne sont pas si influençables que ça.


Comment s’assurer de ne pas être escroqué ?

Je comprends votre question. Pour autant, à quoi ça vous servirait que je vous dise « je ne suis pas un escroc » ? Aujourd’hui, même en achetant une voiture dans un garage, on risque de se retrouver dans la mouise. La seule chose que je peux dire, c’est que je suis déclaré en France, que mon numéro de siret correspond à mon entreprise et que nous vivons dans un pays qui donne, même aux plus démunis, la possibilité de régler une affaire devant la justice. Il y a des tribunaux pour donner raison à ceux qui se font escroquer et je cautionne ce système.



Une méthode pour devenir riche, n’est-ce pas un peu utopiste ?

Il se trouve que non, ce n’est pas utopiste. Ce n’est pas parce que personne ne prend le temps de vous expliquer comment faire pour gagner plus, que les méthodes n’existent pas. Moi, je suis né tout en bas, j’ai grandi avec la conviction que je m’en sortirais et j’ai appris tout ce qu’il était possible d’apprendre pour en être là aujourd’hui. Maintenant que je suis dans une situation plus que confortable, j’ai deux solutions : Soit je fais comme tout le monde, je garde mes recettes pour moi et je regarde les autres se démener en souriant avec fierté. Soit, je partage et je propose à ceux qui comme moi ont la conviction qu’ils peuvent s’en sortir, une méthode qui leur permettra de gagner un temps fou et d’avancer vers la fortune à pas de géant.

Posez-vous la question, que feriez-vous à ma place ?

Le monde est habitué à l’égoïsme et à l’arnaque parce que ceux qui ont la connaissance ne la partagent pas, surtout sur les questions d’argent, ils préfèrent garder le secret de leur réussite, comme s’ils devaient être les seuls à profiter. Je ne partage pas ce point de vue. Si tous ceux qui ont réussi tendaient la main à ceux qui n’y arrivent pas, on ne se poserait pas ces questions, on trouverait ma proposition tout à fait normale.

On peut douter de moi et de ma méthode, je n’ai pas à porter de jugement là-dessus, mais on ne peut pas me reprocher d’être resté dans mon coin, les bras croisés, sans rien proposer. Certes, je reçois des lettres et des mails insultants, mais je sais que ça vient toujours de gens qui n’ont pas tenté l’expérience de ma méthode. Ceux qui l’ont tentée m’envoient des lettres tout à fait différentes, des lettres de remerciement, des témoignages de sympathie ou le récit de leur propre réussite, dans une nouvelle entreprise, dans la mise en route de leur projet ou dans la progression de leur carrière. C’est à ces lettres que je donne du crédit. Aussi, une chose est sûre, moi aussi j’ai douté, je ne vais donc pas en vouloir à ceux qui doutent aujourd’hui. À ceux-là, je cite Winston Churchill, qui disait « Si vous pensez que vous y arriverez ou que vous n’y arriverez pas, dans les deux cas vous aurez raison ». Cela signifie que nos choix déterminent le déroulement notre vie. Je suis sûr qu’au moins sur ce point, je ne vous apprends rien.


J’ai 16 ans, pourquoi je ne peux pas faire le programme ?

Je propose mon programme à toute personne majeure, qui le fera en son âme et conscience. Les personnes mineures, même si j’en ai rencontrées de très intelligentes, sont malgré tout influencées par des mauvaises références de la richesse. Ces références sont calquées sur les clips vidéos et les films, où le mot succès signifie, la plupart du temps, décadence et pouvoir. Ce n’est pas le but de mon programme qui consiste à se réconcilier avec une image erronée de l’argent et pas distordre cette image et s’en servir pour lustrer son ego.

Je te conseille de faire ta propre expérience, de te confronter aux problématiques générales de la vie et plutard, si tu en as encore besoin, de revenir sur cette méthode ou une autre.

Identifiez-vous

Mot de passe perdu ?